lundi 2 mai 2016

Le rêve d'étoiles de Raphaëlle Zecchiero

 L'état de prière est l'état qui relie la profondeur à la hauteur.
 C'est en sachant cela que Raphaëlle livre toute l'amplitude de sa beauté à travers ses peintures, en très grand format, comme pour mieux l'imposer à l'espace et au regard, s'il regarde, mais ce n'est pas une nécessité. Car pour une fois, Raphaëlle a gardé quelques peintures afin de les exposer, de mener elle même cette exposition, alors qu'un collectionneur a l'habitude de lui acheter chacune de ses toiles, à un petit prix invariable.
 Nous en profitons alors, de ces replis d'âme où des êtres se protègent avec amour et mêlent leurs résiliences réciproques.
 Raphaëlle se laisse approcher avec une infinie douceur. J'ai rarement rencontré autant de douceur, et pourtant, on sent le parcours tortueux qui a dû être le sien. J'ose lui en parler et elle se livre, parce que la confiance est établie. C'est un être dont il faut prendre soin, un être rare.
 Je l'interroge sur sa signature à l'envers. Il s'agit du fait d'un cerveau miroir, elle a toujours été comme cela, quelqu'un qui écrit à l'envers, comme dans un miroir. Ce qu'elle montre, ce qu'elle exprime, est tout entier contenu dans un miroir qui serait comme dévoilé, démiroirisé, sous nos yeux de regardeurs
L'ange est sorti de ses propres ténèbres, comme le papillon de sa chenille ; sa fragilité est puissance, sa douceur est sensuelle et s'offre presque impudiquement, mais la lumière qui s'offre n'est elle pas ainsi ?
 Parfois elle ose un hommage, un hommage aux disparus qui ont rejoint les étoiles : David Bowie
ou l'attentat du Bataclan
 Mais le plus bel hommage est celui rendu à Saint François d'Assise, un tableau collection privée car il appartient à son père dont elle est très proche, et qu'elle a momentanément décroché de son séjour.
Je lui dis : c'est cette peinture qui te ressemble le plus, non seulement le visage, mais aussi ton amour pour les animaux.
 Nous parlons de ses influences, la présence de feuilles de cuivre qui rappelle les fabuleuses séries de Gustav Klimt.
  ou encore le dessin d'Enki Bilal ; d'ailleurs, cette peinture est une réplique un peu différente de celui qu'elle a vendu à Enki à Saint Tropez lors d'une exposition.
Se rapprocher de Raphaëlle et de ses peintures, c'est se rapprocher un peu de son rêve d'étoiles, le titre qu'elle a donné à cette exposition.
C'est un moment d'échange intense et doux qui s'est passé en paroles, en photographies, en décrochage des toiles. Et les murs en sont restés étrangement vides.
En la quittant je lui dis, il faudra que je te montre les peintures que je faisais dans les années 80 ( http://anneastier.com/creations/page/peinture.htm )

Raphaëlle ici avec sa chienne Fiona, une photographie d'Hervé Germain, le 14 avril 2016 à l'Antre 2 Monde, 40 rue Estelle - 13006 Marseille - 06 36 88 42 49

mardi 12 mai 2015

Le grenier de Louka : exposition alternative pour parents et enfants du 2 mai au 2 juin 2015

Le grenier de Louka, une exposition alternative du 2 mai au 2 juin à l'Antre de Monde, 13006 Marseille
préparée par Louka Le Berrigaud, sa maman Anne Astier et son papa Frédéric
2 mai à partir de 18h30 : vernissage
19 mai à partir de 18h30 : projection de courts et moyen métrage
22 mai à partir de 16h et + : présentation de Louka (BD, mondes 3D, collection) avec cosplay (déguisements)
29 mai à partir de 16h et +  : lecture par Anne Astier de "Femme d'accueil - l'accueil des nouveaux enfants"
30 mai à partir de 18h30 : concert de Balmer
2 juin à partir de 18h30 : apéritif de clôture

Chaque maman porte en elle une forêt enchantée
Chaque maman a eu une vie avant d’être maman
Chaque maman a été transformée par l’expérience d’être maman


C’est un dessin de mon fils que j’ai repris
je voulais parler de cela, de comment on peut se laisser transformer en devenant parent,
mon travail ancien, mon travail actuel, le partage de la poésie avec un enfant qui grandit,
et se met à créer à son tour, à entamer lui aussi son propre partage avec le monde






















exposition collective à l'Antre de Monde






De mi novembre à fin décembre 2014 avait eu lieu à la galerie associative l'Antre de Monde une exposition collective de tous les artistes qui avaient exposé depuis l'ouverture (septembre 2013) ainsi que tous ceux qui allaient exposer. Louka Le Berrigaud, 10 ans, exposait avec sa maman Anne Astier.

lundi 11 mai 2015

Les nouvelles réalités autistiques

Comment se fait-il qu’autant de personnes souffrent de ne pas s’intégrer dans la matrice de réalité qui leur est proposée ?
Comment se fait-il qu’autant d’enfants actuels soient diagnostiqués autistes et réinventent les codes de leur propre réalité ?
Ceux qui écoutent leur cœur suivent une autre route que celle dictée par la norme sociale.
Ceux-là vivent dans le conflit permanent de la voie de leur cœur et de la voie dictée, qui devient voie de dictature.
Puisque l’autisme est validé comme une construction neuronale différente (certains diront déficiente) de nature éventuellement génétique, ces êtres-là sont ils venus à ce point avec un corps différent afin de vivre une expérience différente depuis une matrice de réalité différente ?
Qu’en serait-il donc si la matrice de réalité usuelle (qui fait norme) était créée par cette minorité (grandissante) que sont les personnes « souffrant » de troubles du spectre autistique ?
A quoi ressemblerait la texture même du réel (dite « matière »), ou encore l’organisation sociale en tant que lieu des échanges typiques ?
La matrice de réalité telle qu’elle s’est développée depuis des temps très anciens est en train d’arriver à son terme. Il semble qu’une nouvelle matrice de réalité soit en train de lui être lentement substituée, et qui pourrait être le fruit du travail conjoint de tous ceux qui sont restés en dehors, exclus de cette ancienne matrice, et de ceux qui malgré tout auront trouvé comment avoir une double nationalité et naviguer entre les deux. 
[Novembre 2014]








Quelques dessins pour traduire les échanges et transits entre la matrice intérieure et la matrice extérieure, et ses différentes modèles, selon un mode autistique et selon un mode non autistique 
[dessins Anne Astier, novembre 2013]