jeudi 15 novembre 2007

L'Homme Quantique : le texte de Coulaut MENGES


QUANTUM CORPOREL
Campé telle une antique statue, jamais l’homme n’a su tant de choses sur ce corps qui lui sert d’enveloppe. Porté par le matérialisme ambiant, jamais l’attention portée au corps humain n’a atteint un tel degré de connaissances pour ne plus y voir que l’unique source de notre existence, miracle de quelques millions de molécules, pourtant corpuscule au sein de l’univers.
Depuis quelque temps déjà, une autre composante de la nature humaine paraît renaître telle le phénix des cendres du progrès et des sciences. Pur produit du matérialisme scientifique, la physique, pour mieux appréhender la nature et les fonctions des maillons élémentaires de l’univers, a su créer la théorie quantique destinée à rendre cohérents les effets corpusculaires et ondulatoires des particules. Un objet peut être regardé à la fois comme un phénomène ondulatoire non localisé dans l’espace temps et un corpuscule doté d’un poids et d’une localisation.
En extrapolant cette théorie à la nature humaine, certains chercheurs ont ainsi cherché à relier le fonctionnement de notre corps aux ondes multiples qui s’en émanent. Ainsi est remise en évidence notre double nature à la fois matérielle et corporelle en même temps qu’immatérielle et délocalisée, à la manière d’un quantum.

Sillons minuscules tracés sur le sable, vagues gigantesques ne laissant que désolation derrière elles, à l’instar de l’océan, notre quantum corporel est ainsi parcouru de ces ondes multiples créatrices d’énergie ou de destruction.
Et alors notre avatar serait-il donc bien plus qu’un objet virtuel, mais une onde délocalisée et immatérielle de notre quantum corporel ?

1 commentaire:

Myster Welles a dit…

Bonne question.
La réalité est quantique et donc notre corps aussi. Dans la théorie quantique, le poisson qui vient d'être péché à un endroit précis d'une marre, était, juste avant qu'il ne soit sorti de l'eau, partout simultanément dans la marre. Disons qu'il était virtuellement présent à tous les endroits de cette marre.

Est-ce que cela signifie que nous allons découvrir notre don d'ubiquité? :)

Par ailleurs, il m'a semblé que les univers virtuels allaient nous faire ressentir le monde quantique de façon plus précise. Que nous allions, grâce à ces univers expérimenter au plus prêt de notre "corps" l'expérience quantique et éventuellement éclaircir physiquement, émotionnellement, ce qui à priori heurte les sens.
Cette intuition s'appuye sur mon expérience d'avatar depuis plus d'un an.

Peut-on imaginer que le monde quantique va se révéler progressivement à nous parce qu'en nous rendant dans un monde virtuel, nous nous mettons à exister aussi dans un autre univers...? N'est-ce pas en soi, un comportement quantique?

Dans un esprit de transdisciplinarité, je souhaite qu'un jour les artistes travaillent en commun avec les chercheurs et les scientifiques sur les liens entre le monde quantique et les mondes virtuels. Je suis persuadé que ce type de collaboration nous fera avancer dans la découverte de la Réalité...