mardi 5 avril 2011

"Médias sociaux, regards d'artistes" soirée de finissage d'exposition à la Médiathèque de Mérignac

1er Avril 2011 - Médiathèque de Mérignac (Bordeaux)
L'exposition "Médias sociaux : regards d'artistes" a été largement visitée depuis le 3 Mars, une équipe de médiateurs accompagne ce parcours d'explications sur les médias sociaux et le travail de chacun des six artistes participants
Quelque inquiétude de la part de Catherine GERBIER, responsable de la Cyberbase, il fait trop beau pour donner l'envie d'un vernissage
Sont au rendez-vous non seulement du public, mais aussi des partenaires de Médias-Cité (association organisatrice de l'évènement)
Les artistes de "The road between us", Maxime MARION et Emilie BROUT, expliquent eux-même leur travail à un responsable de Jeunesse et Sports, ainsi qu'à l'adjoint à la culture
L'utilisation de Google Earth, relié au réseau Flick'r, permet de simuler une sorte de trajet fictif entre diverses personnes qui ont publié des images géolocalisées dans une région donnée, sélectionnée justement par le visiteur
Puis Gaëlle, médiatrice culturelle, continue le parcours
Le public découvre le travail de Gregory CHATONSKY, artiste vivant entre Montréal et Paris, et utilisant ici les blogs
Les mots récupérés sont anglais, et en lien avec les sentiments
Ainsi sélectionnés ils constituent des livres reliés toutes les heures (en théorie)
Gérald ELBAZE, (directeur de Médias-Cité) ne manque pas d'ajouter quelques compléments
La visite se poursuit en pleine lumière auprès des ballerines d'Albertine MEUNIER, des angelinos sensibles aux mots tweetés
Gaëlle fait ainsi une démonstration en direct : anges, être aux anges, déclenchent une musique ou une autre, ballerine rouge ou blanche
Détournement poétique d'un outil professionnel d'information et communication
Dans l'espace de Anne ASTIER, l'exposition Fleurs de vie
Gaëlle parle des mondes virtuels, tels Second Life, dans lequel reconstruire une réalité ou au contraire libérer l'imaginaire
Anne et Frao (sculpteur qui habite la région) évoquent l'exposition, Frao est l'une des personnes ayant été invitées à partager la création de cette oeuvre, exposition en 3D conçue à Tournicoton, lieu où Anne ASTIER a développé un travail en co-creation avec divers partenaires
L'architecture aérienne de Frao, toute en dentelle blanche, dans laquelle Anne a posé des portraits représentant chacun avec la fleur qui le représente, façon poétique et sensible de rendre compte de l'unicité et l'interconnexion des êtres, et matérialiser l'émergence de la noosphère, champ d'information dont nous voyons de plus en plus la manifestation, par les médias sociaux notamment
L'élu à la culture est invité à tester le déplacement de l'avatar, spécialement créé pour l'occasion
Une démonstration s'impose dans le travail collaboratif des 3 artistes de AWR (Acting Without Reallity)
Le projet Hekkah est une identité numérique qui s'anime par une kinect, et nourrie du flux des messages facebook produits par les amis d'Hekkah
Enfin le grand générique, utopie d'Antoine SCHMITT qui propose à chaque visiteur de s'inscrire préalablement dans un registre, base de données des noms de l'humanité
On ne peut que être attentif aux noms qui passent, certaines sont farfelus
Ici Franck LESGOURGES (Frao) s'est enregistré
Moment détente
Le temps de quelques rencontres
Aurélie CHARLES expose la thématique des médias sociaux
Suite de la soirée : le jeudi multimédia avec Maxime MARION et Emilie BROUT, introduits par Aurélie CHARLES, le temps de quelques réglages
Les techniciens à la régie son
Le public attentif
Nous ont rejoint le directeur et le scénographe de Cap Sciences (lieu de Bordeaux qui accueillera l'exposition de juillet à octobre 2011)

Maxime et Emilie se présentent, jeunes artistes diplômés
Leur oeuvre présentée dans le cadre de la Médiathèque, The road between us
Géolocalisation, google earth, flick'r, routes imaginaires, rencontres improbables

D'autres projets sont présentés, comme Damoclès
Détournement de scènes de cinéma, comme ici de KUROSAWA, où il devient possible de commander le héros dans ses déplacements, tourner à droite, ou à gauche, et ainsi reporter indéfiniment une scène clef : le héros découvrant un cadavre dans la forêt
Joyeux moment de démontage, fin de soirée conviviale et pleine de rires au Café des Arts - Bordeaux

photos Anne ASTIER

Aucun commentaire: